UA-7101967-1

23/10/2010

LA SECONDE ETHNOGENÈSE DES ALAMANS

 

C’est à la fin du troisième siècle que les Alamans apparaissent pour la première fois dans les sources écrites. Des invasions récurrentes deDGY001GR1901_03.jpg groupes germaniques dans l’empire romain eurent déjà lieu des décades plus tôt, pour conséquence la frontière de l’empire s’agrandit et passa du sud-ouest de l’Allemagne aux rives du Rhin, du Danube et de l’Iller. De ce fait, les anciennes parties de l’empire se retrouvèrent libres d’établissements germaniques. De plus en plus de groupes venant des régions situées entre le Mecklembourg et la foret de Bohème s’infiltrèrent vers le sud et quand ils arrivèrent dans les anciens territoires romains de la Bavière d’aujourd’hui, ils formèrent la « tribu » alémanique, avec de nouveaux groupes s’intégrant de façon permanente. Quoi qu’il en soit, jusqu’au milieu du cinquième siècle, les Alamans entretenaient des liens contractuels étroits avec l’empire puisqu’ils vivaient juste en face, Ils remplirent aussi un rôle dans la garde de la frontière. Mais avec le déclin de l’empire sur le Rhin, la situation changea complètement. Quel que furent leurs relations économiques, qui aidèrent les élites locales à sauver leur prééminence, dorénavant, elles n’existaient plus. Les rapports de pouvoirs dans la société alémanique changèrent. les alliances organisées de seigneurs de guerre possèdent, à ce moment, les moyens d’étendre leur domaine pratiquement sans restriction. Les sources parlent d’avancées aussi lointaines que Passau à l’est et Troyes à l’ouest. Par cette forme d’économie parasite, les élites alémaniques devinrent fort riches. Au cinquième siècle, les Alamans connaissent leur apogée. Raison pour laquelle, la région attira des groupes extensifs venant principalement du Danube moyen. L’évidence archéologique de ce phénomène est si claire à reconnaitre, qu’elle a été presque prise pour modèle. Pour la courte période d’une génération, les coutumes funéraires étrangères, les éléments de costume et d’armement se retrouvent sur le territoire alémanique. Entre celui-ci et les lieux d’origine des éléments étrangers, sur une distance de 500 kilomètres, on n’en trouve presque pas. Par la découverte des objets des tombeaux, les changements apportés par les étrangers peuvent être définis clairement. Jusqu’au milieu du cinquième siècle, le territoire alémanique ne connait que des tombes simples ou des petits groupes n’en comprenant rarement plus de cinq. C’est seulement après qu’un certain nombre de petits cimetières apparaissent en de nombreux endroits. Au début le nombre de découvertes de la basse Bavière et de la région bohémienne (groupes archéologiques : “Friedenhain-Přešt'ovice” et “Vinařice“) est relativement important, les découvertes sont concentrées autour de l’estuaire de Main. Les étrangers venant du Danube moyen, de Moravie, des régions slovaques et pannoniennes et du bassin des Carpates deviennent de plus en plus répandus, à la fois en quantité et en qualité. Elles apparaissent vers 460-480 dans toute la région alémanique, mais sont très rares en territoire franconien.

 

Gültlingen (ville de Wildberg, Kr. Calw). Tombe de 1901.  type de casque „Baldenheim“. Hauteur 17,7 cm; Diamètre 59 cm. Cuivre à la feuille d'or; fer (d'après Quast 1993).


 

22:49 Écrit par walloween dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alamans, archéologie, histoire |  Facebook

22/10/2010

Défense d'Else Clotemans

pict_265255.jpg

Défense d' Else Velse.. 

Il est tout de même anachronique qu'un quinquagénaire, père de famille responsable en principe, dépucelle une catholique à boutons (quand on connait leur délire génésique),  que sa femme soit complice, qu'elles soient amies, que tout le monde rigole, trouve ça normal, les enfants aussi. D'ailleurs ces deux-là, je leur trouve des têtes SM. La petite conne n'y a rien vu, en plein délire charnel, parce que il l’a l’air de savoir y faire l’étalon, avec l’expérience, elle qui voulait avoir un enfant, a fait un Stockholm, s'est tue, tétanisée par l'amur et pas celui de Johnny. Observons ensemble la physionomie de la plantée comparée à mademoiselle pomme de terre! Ca ressemble quand même à un oiseau tombé du nid entre les serres de deux rapaces. S’ il l'a touché avant ses dix-huit ans, on peut aussi s'interroger sur les mobiles et les conséquences et il se retrouve dans une situation délictueuse. La Duchesse s'amusait aussi avec peut-être et les enfants aussi pourquoi pas, rusés et vicieux hollandais qui en auraient fait leur chose sexuelle. De plus, le jugement de la petite me parait bien faible. Et puis c'est le Limbourg, au calotinisme sourcilleux constellé de non-dits et de secrets de famille.  L’idéalisme amoureux, pour discret qu'il soit n'en est que plus condensé, Des Hollandais, c'est l'enfer, l'enfer c'est le plaisir et le plaisir c'est Dieu. Comme le procès est invalide, ce sera peut-être plus clair la prochaine fois. Les limbourgeois sont plus compliqués que les autres flamands, d'ailleurs ceux-ci ne les aiment pas trop et ne comprennent pas toujours très bien  leur langue et puis la Hollande qui débarque, c'est le bordel à la ferme. Non là, je crois que les arrangeurs se sont un peu dépêchés de clore l'affaire. Confondre amoralisme et modernité c’est pire encore. Plus généralement, c’est symptomatique, les vieux subornent la jeunesse et veulent la rendre coupable pour l’asservir.

 

 

17:58 Écrit par walloween dans procès | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, limbourg, tongres |  Facebook

16/10/2010

Tout va mieux pour Eminem

youngeminem.jpg

La lèpre du harcèlement scolaire est un sujet de conversation qui tient, pour le moment, une place importante dans le débat américain. Le rappeur Eminem a défendu, dans une grande émission télévisée, ses sorties homosexuelles comme son  histoire pour améliorer son existence. Comme élève d’une école primaire du Detroit métropolitain, le jeune Marshall Mathers (sur la photo) fut la cible de harcèlements si sévères que sa mère a fait un procès la direction de l’école en l’accusant d’avoir échoué à protéger suffisamment  son fils. Dans sa plainte de 1982, Deborah Mathers allégea que son enfant de neuf ans, inscrit à l’école primaire Dort, eut à subir les assauts répétés d’une partie de ses condisciples. Son fils, écrivait-elle, fut battu si fort  qu’il  souffrit d’une commotion cérébrale, de migraines post-traumatiques, de pertes intermittentes de la vision et de l’ouïe ainsi que d’autres blessures à la tête, au dos et au cou. Elle détaille aussi les attaques subies par son fils au cour d’une partie de chaises musicales. La demande de dédommagements élevée à  10.000 dollars; présentée par son avocat , fut rejetée au nom de l’immunité gouvernementale. Quand Eminem parla de ces évènements, durant son échange avec le journaliste, personne ne  posa la question de savoir si les paroles de ses chansons, ou reviennent souvent le mot “tapette”,  puissent  créer une impression négative sur certains homosexuels et auditeurs et dès lors entretenir l’atmosphère de harcèlement. -TSG

08/10/2010

Les agences de sécurité afghanes financent les Talibans

La forte dépendance des américains à l’égard des agences de sécurité  aide à remplir les poches des  Talibans, dit un rapport du sénat américain.

L’étude, publiée  par le comité sénatorial des forces armées en trouve la cause dans l’incapacité d’encadrer les recrues locales et il est plus facile, pour les parties contractuelles, de louer les services de seigneurs de guerre. Le rapport demande des démarches d’urgence afin d’améliorer l’entrainement et la surveillance de la mise en œuvre. Quelques 26.000 agents de sécurité privés opèrent en Afghanistan et neuf sur dix travaillent pour le gouvernement américain. Les compagnies privées fournissent des gardes pour tout depuis la sécurité des ambassades jusqu’à la surveillance des convois de ravitaillement. En aout, Karzai leur avait donné quatre mois pour mener leurs opérations à leur terme. Ces seigneurs de guerre échappent au contrôle du gouvernement afghan et mènent leurs propres opérations et mettent en danger la sécurité des troupes et le succès de leur mission. Le rapport fait part du malaise en comparant des recrues maladroites ayant de la peine à tenir un fusil tandis que les hommes des seigneurs de guerre ont l’habitude des combats et entretiennent des relations avec les Talibans. Le rapport donne quelques  exemples notoires, y compris celui d’un certain « Mister White », sobriquet tiré de Réservoir Dogs. Il est dit qu’il a financé les Talibans et s’est trouvé l’hôte d’un  commandant responsable d’une vague de bombes routières ayant pour cibles les troupes de l’Otan. Le rapport dit aussi, qu’en finançant par procuration, des milices privées, l’Amérique compromet ses propres intentions de créer un pays plus stable. Il prévient que les salaires bien plus hauts offerts par les sociétés industrielles de sécurité découragent les éventuelles recrues de l’armée et de la police, ou les salaires sont bien plus bas. Le président d’une société de sécurité a souligné le fait qu’il lui était très difficile de choisir qui employer. Si l’option est d’user des locaux, vous vous retrouver allié involontaire d’un chef de guerre, si vous importer du personnel, il devient la proie privilégiée des locaux, il n’y a pas grand choix. Le dernier rapport, de juillet, constate que les transporteurs versent des dizaines de millions de dollars par an aux seigneurs de guerre afin de protéger les convois. Récemment, les Américains se sont promis de mieux contrôler ces agences et la manière dont l’argent est distribué parmi les sous-traitants. source

 

12:29 Écrit par walloween dans international | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : agences, sécurité, finances, talibans |  Facebook

07/10/2010

Illuminati Disney World



"L’ Amérique Secrète" titre d'un rapport conduit par le Washington Post, parle du monde secret créé après le 11 septembre et déclare "qu’un monde caché, incontrôlable s'est mis en place." Ce monde s'est évadé de la scrutation et des spéculations du publique durant neuf ans afin de protéger l' Amérique. Le phénomène est devenue si important, que personne ne sait combien de personnes en font partie ni combien çà coûte. On ne connaît pas non plus le nombre d'associations impliquées. On ne peut pas en évaluer l'efficacité. Ce papier indique que 1.931 organismes privés sont impliqués dans les procédures de contre-terrorisme, la sécurité intérieure et le renseignement. Jusque 845.000 individus peuvent accéder à un brevet de sécurité. Washington possède 33 complexes d'immeubles construits depuis 2001 qui couvrent l'équivalent de trois fois le Pentagone, c'est à dire approximativement 1,5 millions de mètres carrés. De nombreuses divisions de renseignement et de sécurité mènent les mêmes opérations qui entraînent du gaspillage et des doublons. Des documents et des conversations sont analysées dans les rapports. Leur volume annuel s'élèvent à plus de 50.000. Vu la quantité, de nombreux rapports sont systématiquement ignorés. En réalité, le gouvernement dirige ses activités d'espionnage vers ses alliés et vers les patriotes américains, craignent une rébellion contre un état de plus en plus totalitaire. Les budgets cachés, les histoires fausses, la compartimentalisation et les activités publiques incitent les employés honnêtes à ne pas connaître la vérité. Et quand les gens posent des questions, ils sont subtilement mis en garde ce qui les découragent de continuer. Ces actions sont conçues afin de répondre à l'agenda du nouvel ordre mondial.

14:03 Écrit par walloween dans international | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 911, terrorisme, illuminati, disney |  Facebook