UA-7101967-1

22/04/2011

Origines et techniques du système MONARCH

La programmation MONARCH est une méthode de contrôle mental utilisée par de nombreuses organisations à des fins cachées, c'est la suite du projet MK-ULTRA, programme de contrôle mental mis au point par la CIA et testé sur des militaires et des civils. Ces méthodes sont étonnamment sadiques(l'entièreté de ses moyens consiste à traumatiser les victimes) et les résultats attendus sont horrifiants. La création d'un esclave contrôlé mentalement qui peut être déclenché n'importe quand afin de réaliser une action requise par le manipulateur. Alors que les médias ignorent ce fait, plus de deux millions d'américains sont passés par les horreurs de ce programme. Cet article fait un tour d'horizon des origines de cette méthode et de son symbolisme. La programmation MONARCH est une technique de contrôle mental qui comprend des abus rituels de type satanique et l'utilisation des affections psychologiques liés à la personnalité multiple, elle utilise la psychologie, les neurosciences, des rituels occultes pour créer chez le sujet une personnalité alternative utilisable par les manipulateurs. Les esclaves MONARCH sont utilisés par de nombreuses organisations en relation avec avec les élites militaires, le monde de la prostitution et celui du spectacle.


Origines

Tout au long de l'histoire, plusieurs compte-rendus décrivent des rituels et des pratiques ressortant du contrôle de l'esprit. Un des premiers écrits , le Livre des Morts égyptien, est une compilation de ces rituels fort étudiés par les sociétés secrètes d'aujourd'hui, elle explique des méthodes de torture et d'intimidation, l'usage de potions telles les drogues et l'énonciation de malédictions (hypnotisme) résultant, finalement à la réduction en esclavage de l'initié. D'autres évènements tels la magie noire, la sorcellerie et la possession démoniaque (la victime est animée par une force extérieure) sont aussi des ancêtres de la programmation MONARCH. C'est au vingtième siècle que le contrôle mental devint une science dans le sens moderne de l'expression, des milliers de sujets furent systématiquement observés, documentés et expérimentés. Une des premières études méthodiques du contrôle de l'esprit basé sur le traumatisme fut conduite par Joseph Mengele, médecin des camps nazis. Le début de se notoriété date de l'époque ou il supervisait la sélection des prisonniers arrivants; il déterminait ceux qui devaient être tués et ceux qui deviendraient des travailleurs forcés. Il est plus connu pour avoir effectué des expériences horribles sur les prisonniers de camp y compris des enfants, ce qui lui valut le nom d' « Ange de la Mort ». Ses sordides expériences sur les détenus, en particulier sur des jumeaux, l'ont rendu infâme au regard de l'histoire.

« Le Docteur Green(Docteur Joseph Mengele) est Le programmeur le plus significatif à qui on peut sans doute donner le titre de père du système MONARCH. Des milliers de cobayes au États-Unis étaient les sujets du chef programmeur, le Docteur Green.

«Sa notoriété d'Auschwitz en fit le développeur du projet MK Ultra, système de contrôle mental initié par la CIA. Au cours de l'opération Paperclip, Mengele et approximativement 5.000 autres Nazis de haut rang furent transportés secrètement au États-Unis et en Amérique latine après la seconde guerre mondiale. Les Nazis continuèrent leurs travaux en développant le contrôle mental et la technique des fusées dans des bases militaires souterraines. La seule chose qu'on nous a raconté est le développement spatiale avec d'anciennes vedettes du nazisme comme Werner von Braun. Les tueurs, les mutilateurs, les tortionnaires furent gardés discrètement hors de vue. Les activités illicites de l'armée, dans ces bases, fit qu'elles devinrent le foyer de plusieurs milliers d'enfants américains enlevés dans les rues et placés dans des cages en fer empilées du sol au plafond, en guise d' « entrainement ». Enfants qui seront ensuite utilisées pour raffiner et pour perfectionner les techniques de contrôle mental élaborées par Mengele. Certains de ces enfants (en tout cas de ceux qui survirèrent à l'entrainement) deviendront des sujets contrôles par l'esprit qui pourront être utilisés à de nombreux travaux différents de l'esclavage sexuel à l'assassinat. Un nombre significatif de ces enfants considérés comme à meme de faire des progrès furent égorgés intentionnellement devant et par les autres enfants afin de soumettre plus complètement les enfants restants en les traumatisant.

Les recherches de Mengele servirent de base à une opération secrète illégale nommée MK-ULTRA.

MK-ULTRA

Ce projet courut du début des années 50 à la fin des années 60, utilisant des citoyens américains et canadiens comme cobayes. L'évidence publiée, indique que le projet comprenait l'usage de nombreuses méthodologies pour manipuler les différents stades de l'esprit et altérer les fonctions cérébrales, y compris l'administration subreptice de drogues et autres produits chimiques, la privation sensorielle, isolation et abus verbaux et sexuels.

Les expériences les mieux connues conduites par MK-Ultra incluait l'administration de LSD sur des personnes non prévenues, y compris des employés de la CIA, du personnel militaire, des médecins, d'autres agents du gouvernement, des prostituées, des malades mentaux, des membres du public général, dans le but d'étudier leurs réactions. Mais ce n'est pas limitatif et les expériences comprenaient des électrochocs, de la torture physique et mentale, de l'abus sexuel, utilisés systématiquement chez de nombreux sujets, y compris des enfants. Ils admettaient que les buts du projet étaient de développer la torture et les méthodes d'interrogation sur les ennemis du pays, certains historiens ont affirmé que le projet tendait à créer un «Candidat Manchourien» programmé pour perpétrer certains actes tels des assassinats ou d'autres missions. Ce projet fut mis en lumière par différentes commissions dans les années 70 et par la commission Rockefeller en 1975. Malgré les déclarations de la CIA quand à l'abandon des ces expériences suite aux enquêtes de ces commissions, certaines personnes averties ont insisté pour dire que ce projet ne pouvait que s'enfoncer plus avant dans le secret. MONARCH devint le successeur de MK-ULTRA.

Programmation MONARCH

Bien que l'administration n'ait jamais admis l'existence de ce programme, Des chercheurs réputés ont documenté l'usage systématique du traumatisme à des fins de contrôle mental. Certains survivants avec l'aide thérapeutes dévoués, ont été à même de « s'auto déprogrammer », de se souvenir de leurs malheurs et de révéler les horribles détails de ce qui leur était arriver. Les esclaves MONARCH sont principalement utilisés par des organisations pour mener à bien des opérations par l'intermédiaire des gens influençables qui exécutent des taches spécifiques, qui ne remettent pas les ordres en question, qui ne se souviennent pas de leurs actions, si on les découvre, ils se suicident, Ce sont des boucs émissaires parfaits pour des assassinats de haut vol tel Shiran Shiran. Les candidats idéaux pour la prostitution, l'esclavage sexuelle et la pornographie infantile. Ce sont aussi de parfaites poupées pour l'industrie du spectacle.

« Ce que je peux dire maintenant, c'est que je crois que la programmation par l'abus rituel est largement répandu et systématique, est très organisé. Ni la presse ni la télévision n'en parlent, mais nous en avons trouvé un peu partout dans le pays et au moins dans un pays étranger.

Les gens disent, «quelle sens cela a-t-il? » Ma meilleure intuition c'est qu'ils veulent une armée de candidats manchouriens, des dizaines de milliers de robots mentaux qui feront de la prostitution, de la pornographie infantile, qui trafiqueront des stupéfiants, qui s'engageront dans le trafic d'armes international, qui feront des films pornographiques, toutes sortes d'activité très lucratives. Ensuite, ils auront de quoi investir. Ainsi éventuellement, les dirigeants mégalomanes au sommet, croiront avoir créé un Ordre Satanique qui imposera sa loi à l'univers. »

Les programmeurs MONARCH causent, aux sujets, d'intenses traumatismes par l'usage d'électrochocs, de torture, d'abus sexuels et de jeux mentaux de façon à les forcer à se dissocier de la réalité, réponse naturelle, chez certaines personnes, quand elles ont à faire face à une douleur insupportable. La capacité de dissociation du sujet est un requis important, elle est, apparemment, déjà présente chez les enfants provenant de familles ayant eu a subir des abus pendant plusieurs générations. La dissociation mentale permet aux manipulateurs de créer des personas structurés dans la psyché du sujet, qui peut alors être programmé et déclenché à volonté.

«  La programmation du contrôle mental basée sur le trauma peut se définir comme une torture méthodique qui bloque les capacités du processus conscient (par la douleur, la terreur, les drogues, l'illusion, la privation sensorielle, la sur stimulation sensorielle, la privation d'oxygène, le froid, la chaleur, la rotation, la stimulation du cerveau ainsi que la sensation de la proximité de la mort), ensuite il utilise des formes opératoires plus classiques de suggestion (qui consistent à des principes de modifications comportementales bien établis.) afin d'implémenter des pensées, des directives et des perceptions de l'esprit inconscient, le plus souvent dans les identités dissociés induites par les traumatismes qui forcent les victimes à faire, sentir, penser et percevoir les représentations que le programmeur veut imposer. L'objectif est d'inciter la victime à suivre des directives sans l'éveil de la conscience, y compris l'exécution d'actes en contradiction formelle avec ses principes moraux, ses convictions spirituelles, sa volition.

L'efficacité de la méthode se fonde sur la capacité de dissociation de la victime qui permet la création d'une nouvelle personnalité structurée par la rétention et la dissimulation. Des enfants déjà dissocié mentalement sont donc les candidats privilégies de cette méthode.

Le système est utilisé par des groupes et des organisations variées dans toutes sortes de buts. Connus comme « le réseau » ils forment la colonne vertébrale du nouvel ordre mondial.

Origines du nom

Il trouve son origine dans le papillon monarque, animal qui commence sa vie comme un ver (représentant le potentiel non développé) après il devient chrysalide (la programmation) et renait comme un beau papillon (l'esclave MONARCH). Quelques caractéristiques propres à ce papillon sont aussi applicable au contrôle mental

«Une des premières raisons du choix de ce nom est que le papillon sait ou il est né (ses racines) et il passe cette connaissance génétiquement à sa descendance, c'est un des animaux clé qui permit aux scientifiques de déterminer la passation génétique. Le Programme MONARCH est basé sur l'idéologie des Nazis et des Illuminatis qui proclamait vouloir créer une race de maitres en partie grâce à la génétique. Si la connaissance peut être transmise génétiquement et c'est le cas alors il est important de trouver des parents qui passeront le savoir correct aux victimes sélectionnées par le programme.

« Quand une personne subit un trauma induit par électrochoc, une sensation de légèreté de la tête est mis en évidence comme si elle volait et errait à l'instar d'un papillon. Il existe aussi une représentation symbolique attachée à la transformation ou métamorphose de ce bel insecte: de la chenille à la chrysalide (dormance, inactivité) au papillon (nouvelle création) qui veut retourner à son origine. Ce schéma migratoire rend cette espèce unique.

Méthode

La victime/le survivant est nommé « esclave » par le programmeur/manipulateur qui en retour est perçu comme le « maitre » ou « dieu ». Le contingent est constitué d'à peu près 75% de femmes puisqu' elles possèdent une plus grande tolérance à la douleur et ont tendance à dissocier plus facilement que les hommes. Les manipulateurs cherchent à compartimenter la psyché en de multiples personnalités séparées en utilisant les traumatismes pour provoquer cette dissociation.

Ce qui suit est une liste partiel de ces formes de torture:

- abus sexuel et torture

- confinement dans des boites, des cages, des cercueils ou sous terre.

- ligoter avec des cordes, des chaines, des menottes.

- quasi noyade.

- chaleur ou froid extrême y compris immersion en eau glacée et brulures chimiques.

- écorchement (seul les couches supérieures de la peau sont enlevées aux victimes destinées à survivre).

- rotation.

- lumière aveuglante

- choc électrique

- ingurgitation forcée de fluides corporels et de matières telles du sang,

de l'urine, des fèces, de la chair etc.

- Pendaison sans dessus dessous dans des positions douloureuses.

- la faim et la soif.

- la privation de sommeil.

- compression avec des poids et des objets.

- privation sensorielle.

- drogues pour créer des illusions, de la confusion et de l'amnésie souvent administrées en sous cutanée ou en intraveineuse.

- ingestion de toxiques chimiques en intraveineuse afin de créer de la douleur ou des maladies y compris des agents chimiothérapeutiques.

- étirement ou dislocation du bassin et des jambes.

- application de serpents, araignées, de vers, de rats ou autres animaux pour induire la crainte et le dégout.

- expériences proches de la mort, communément asphyxie, par pression ou noyade, avec ressuscitation immédiate.

- exécuter ou être témoin d'abus, de tortures et de sacrifices de personnes et d'animaux, habituellement à l'arme blanche.

- participation forcée à de la pornographie infantile ou à de la prostitution.

- viol afin de grossesse, le fœtus est alors avorté à usage rituel, ou le bébé est mené au sacrifice ou à l'esclavage.

- abus spirituel qui produit chez la victime la sensation d'être possédée, harassée ou contrôlée de l'intérieur par des esprits ou des démons.

- désacralisation des formes et des croyances judéo-chrétiennes, dédicace à Satan ou autres déités.

- abus et illusions afin de persuader la victime que Dieu est le mal, comme de convaincre une enfant que Dieu l'a violé.

- chirurgie pour torturer, expérimenter ou causer la perception de bombes spirituelles ou physiques par les implants.

- blesser ou menacer de blesser la famille, les amis, ceux qu'on aime, les animaux familiers et d'autres victimes afin de forcer à l'obéissance.

- usage de l'illusion et de la réalité virtuelle afin d'induire de l'invraisemblance et de la confusion.

« La base de la méthode est constituée par la gestion de parties des personnalités multiples qui peuvent être recréées sans se connaitre mais qui prennent le même corps à des moments différents. Les murs d'amnésie fabriqués par les traumas forment un bouclier protecteur fait de secrets qui évitent aux abuseurs d'être découverts et prévient la personnalité exposée maitresse de son corps, la plupart du temps, de savoir quand et comment son système d'altérité est utilisé. Ce bouclier de secrets permet aux membres du culte de vivre et de travailler avec les autres en restant totalement indétectés. Ils peuvent incarner de bons chrétiens et quand l'inversion est générée les pires caractères sataniques qui soit, identiquement au syndrome de Jekyll et Hyde.

Les enjeux sont considérables quand il s'agit de garder les secrets d'agence d'espionnage ou de groupes occultes qui contrôlent l'esclave. Le taux de réussite de ces programmes est important, les échecs se règlent par la mort, Chaque trauma et torture servent un but précis. Beaucoup d'expériences avaient pour but de trouver ce qui pouvait se faire ou pas. Une cartographie fut mise au point afin d'indiquer quelle quantité de torture pouvait être infligée par rapport à un age et à un poids donné sans entrainer la mort ».

A la suite des traumatismes sévères induits par la thérapie électro convulsive, les abus sexuels et d'autres méthodes, l'esprit, dans son essence, se fractionne en personnalités alternatives. Anciennement appelé dédoublement de personnalité ou syndrome à personnalités multiples, on réfère actuellement au désordres liés à une identité dissociable et c'est le fondement de la programmation MONARCH. Le conditionnement du mental de la victime est encore amélioré par l'hypnose, la coercition bipolaire, les inversions douleur/plaisir, la nourriture, l'eau, la privation de sensation et de sommeil, accompagné de drogues variées qui altèrent certaines fonctions cérébrales. »

La dissociation est ainsi parachevée en traumatisant le sujet, en utilisant des abus systématiques et de terrifiants rituels occultes. Une fois le cœur de la personnalité atteint, un « monde intérieur » peut être créé et la personnalité alternative qui peut être programmée à l'aide de musique, de films (des productions Disney, en particulier) et des légendes. Ces aides auditives et visuelles perfectionne le processus de programmation en instrumentalisant les images, les symboles et les concepts. L'accès à L'usage des alters peut ainsi être déclenché par des mots et des symboles induits dans la psyché du sujet par le manipulateur. Les images internes les plus communes vues chez les sujets contrôlés par le manipulateur sont des arbres, l'arbre cabalistique de la vie, des mots et des symboles anciens, des toiles d'araignée, des miroirs, du verre brisé, des masques, des châteaux, des labyrinthes, des démons, des papillons, des sabliers, des horloges et des robots. Ces symboles sont insérés couramment dans le cinéma populaire pour deux raisons, desensibiliser la majorité de la population en utilisant les phénomènes subliminaux et neuro-linguistiques et construire délibérément des déclencheurs spécifiques et des clés de la programmation de base chez des enfants rendus fortement impressionnables par la méthode. Certains films sont utilisés en particulier tels Le Magicien d'Oz, Alice au pays des Merveilles, Pinocchio et La Belle au Bois Dormant. Dans chaque cas, on donne à l'esclave une interprétation particulière du film dans le but d'améliorer le conditionnement, interprétation donnée comme l'endroit du bonheur ou il faut être, afin de leur permettre d'échapper à la douleur insupportable liée au souvenir du trauma, dissociant ainsi effectivement leur corps de leur esprit.

«  Comme mentionné auparavant, l'hypnotiseur manipulera d'autant plus facilement les enfants si il sait comment le faire avec les plus petits d'entre eux. Une méthode efficace est de dire aux petits enfants : « penses que tu regardes un de tes spectacles télévisés favoris » raison pour laquelle Disney et consort sont si importants pour les programmeurs. Ce sont les outils les plus adéquats pour inciter l'enfant à dissocier dans la direction donnée. Les manipulateurs utilisent les films depuis le premier jour pour apprendre aux enfants les scénarios hypnotiques. Il est nécessaire que L'enfant fasse partie du processus hypnotique et le manipulateur lui permet de créer lui-même sa propre imagerie, la suggestion sera plus forte. Plutot que de dire à l'enfant la couleur du chien, le programmeur la lui demande. C'est pourquoi les films et livres montre l'enfant aidant à diriger son esprit dans la bonne direction. L'hypnotiseur, en parlant à l'enfant doit bien prendre soin de ne pas changer le ton de sa voix et opérer des transitions douces.

Niveaux de programmation

L'identification des « fonctions » de l'esclave sont associés et nommées d'après les ondes cérébrales issues de l'électroencéphalogramme. Regardé comme la programmation générale ou régulière, le processus ALPHA est le système de base du contrôle de la personnalité caractérisé par une rétention mémorielle prononcée accompagnée d'une force physique augmentée et d'une meilleure acuité visuelle. La Programmation Alpha s'accomplit en subdivisant délibérément la personnalité des victimes qui, par essence potentialise la division gauche/droite du cerveau permettant l'union du gauche et du droit par une stimulation du parcours neuronal.

BETA est identifié en tant que programmation sexuelle (esclaves sexuels). Cette méthode élimine toutes les convictions morales apprises et stimule l'instinct sexuel primitif en le débarrassant de ses inhibitions. C'est là qu'entre ne jeu l'alter de type « chat », Connu comme la méthode chatroulette, elle est plus visible chez certaines célébrités féminines, les mannequins, les artistes, les actrices et les chanteuses assujetties à ce type de conditionnement.

DELTA C'est le programme réservé aux tueurs. Il fut, à l'origine, développer pour entrainer les agents spéciaux ou les soldats d'élite ( Delta Force, Mossad, etc.) pour des opérations secrètes. Une production maximale d'adrénaline et l'agression contrôlée sont mis en évidence. Les sujets sont dénués de toute peur et se montrent très systématique dans la réalisation du but assigné. L'auto destruction ou le suicide sont programmés à ce stade.

THETA considéré en tant que programme « psychique ». Les lignages de sang (ceux provenant de familles sataniques multi générationelles ont été définis possédant une plus grande propension à des qualités télépathiques que les autres. Du fait des limitations évidentes, quoi qu'il en soit, des formes variées de systèmes de contrôle mental furent développés et introduits, nommément, des instruments de télémétrie bio-médicale humaine (implants cérébraux), des lasers à énergie directionnelle utilisant les micro ondes et des moyens électromagnétiques. On rapporte que ces instruments sont utilisés en conjonction avec des ordinateurs sophistiqués et des systèmes de traçage satellitaires.

En conclusion

Il est difficile de rester objectif en décrivant les horreurs subies par les esclaves Monarch. La violence extrème, l'abus sexuel, le torture mentale et les jeux sadiques infligés aux victimes par des « savants reconnus » et des fonctionnaires de haut niveau démontre l'existence d'une véritable « part obscure » dans le chef des pouvoirs. En dépit des révélations, des documents et de ceux qui préviennent de ce genre de réalité, une grande majorité de la population ignore, refuse d'accepter ou évite ce donné. Plus de deux millions d'américains ont subi cette programmation depuis 1947 et la CIA a fait l'aveu public ces projets en 1970. Malgré les aveux de personnages publics qui ont fait la description de leurs expérience, le public général continue à affirmer que « cela ne peut exister ».

Les fonds de recherche investis dans le projet Monarch, ne s'appliquent pas seulement à ce que l'on vient de décrire. Beaucoup de ses résultats se sont trouvés appliqués et perfectionnés à l'échelle de la grande masse par la presse, les courants journalistiques principaux, les films, les vidéos musicales, la publicité et les spectacles de télévision sont conçus en utilisant les données les plus complètes sur le comportement humain jamais compilées. Un grand nombre d'entre elles proviennent du programme Monarch.  ./..

Commentaires

Merci pour ce courageux article que la majorité des thuriféraires des USA tairont aux citoyens ordinaires.

A noter que les services spéciaux français usent et abusent de la programmation DELTA pour la formation de leurs agents tueurs. Comme à l’accoutumée tous démentent.

Essayer de faire des recherches sur l’agente du Mossad Tzipi Litvi sur Google chef du parti Kadima. Vous ne trouverez strictement rien.

Par contre vous pouvez consulter les archives du Sunday Time du 1 juin 2008 :

Tzipi Livni: terrorist-hunter secret of woman tipped to lead Israel
http://www.timesonline.co.uk/tol/news/world/middle_east/article4040016.ece

Écrit par : Hypolithe | 24/04/2011

Les commentaires sont fermés.