UA-7101967-1

03/09/2012

L'iran prépare sa défense

 

L'Iran,sans surprise, a déclaré sa volonté de riposter à une attaque militaire de l'Ouest ou d' Israël, sur ses installations nucléaires militaires ou civiles. « C'est une réaction à l'égard de ceux qui sont discourtois politiquement pour le peuple iranien en disant que toutes les options sont sur la table. » à déclaré le Général Hossein Salami, d'après l'agence de presse officielle iranienne. D'autres déclarations viennent des Gardes Révolutionnaires durant une démonstration de force. Montrant le lancement réussi d'un missile à moyenne portée dans le désert. Si on en croit le Brigadier Général Amir Ali Hajizadeh, l'Iran ne cédera pas si la République devient la victime du pacte anglo-américano- israélien, fauteur de guerre.sans justification. La puissance militaire iranienne a la capacité de frapper les bases américaines, partout dans le golfe, quelques minutes après avoir subi des attaques. Ces paroles fortes viennent après la propagande continue des occidentaux qui entoure les capacités nucléaires de l'Iran et la militarisation du golfe par les États-Unis qui ont déployé plus d'avions de combat d'unités navales antimines, au cas ou l'Iran déciderait de bloquer le détroit d'Ormuz, en réponse à d'autres sanctions injustes. Le Brigadier Général a déclaré à l'agence de presse Fars «  nous avons réfléchi à des mesures pour neutralises ces bases, elles seront toutes détruites par des missiles, seulement quelques minutes après l'attaque. » 35 bases américaines et des cibles en Israël font déjà partie de notre stratégie. » Cette avertissement accompagnait des manœuvres de trois jours nommées « Grand Prophète 7 » mises au point pour préparer les contre-attaques et pour réitérer les capacités de défense. « Ces bases américaines est à la portée de nos missiles, et les territoires occupés (une référence à Israël) sont, pour nous, aussi, de bonnes cibles.» dit Hajizadeh. La Garde Révolutionnaire a montré des douzaines de missiles pendant l’entraînement, y compris le Shahab-3 et le Sejil. « Le message que porte ces manœuvres signifie la détermination, la volonté et la puissance du peuple iranien à défendre ses intérêts nationaux et ses valeurs essentielles. » continue le Général Salami. Contrairement à d'autres pays du Moyen-Orient faites de tribus guerrières et de factions paramilitaires, l'armée iranienne et les Gardes Révolutionnaires sont des institutions avancées et bien équipées qui pourraient rendre à n'importe quel assaillant la monnaie de sa pièce si la République islamique se trouvait l'objet d'une attaque. On peur supposer que c'est du fait de cette réalité que l'Ouest et Israël n'ont pas déjà lancer une attaque mais se sont contenter de passer les années à utiliser une rhétorique et une propagande qui dépeignent l’Iran comme le prochain ennemi tout en assassinant secrètement des cibles dans le pays et en soutenant les groupes d'opposition et des terroristes. La démonstration de force de l'Iran ne fait que souligner à nouveau l'inconséquence des certains traîneurs de sabre américains et des politiciens israéliens Le point faible de l'Iran, c'est la Syrie qui fait face à une guerre civile violente avec l'Ouest à la rescousse des rebelles de l'opposition et des terroristes. Le conflit pourrait assez facilement se répandre dans la République Islamique comme une guerre de proximité L’Iran augmente aussi ses défenses navales pour répondre aux menaces en cours et a envoyé des navires de guerre apponter en Syrie signifiant ainsi que n'importe quelle attaque de la Syrie par l'Ouest signifierait un la mise en œuvre du conflit

La tension demeure.

 

 

 

23:21 Écrit par walloween dans Politique, Région | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : guerre, iran |  Facebook

Commentaires

Très bien de reprendre les communiqués de presse de l'Irna Walloween, mais cela reste un exercice plus que moyen !

L'Iran a déjà perdu ses plus importantes bases balistiques, d'abord, l'ex-plus grande base de Komarabad, 30 km de tunnels creusés pendant 3 décennies dans le granit des montagnes longeant la côte du golf persique, actuellement transformée en amas de cailloux caramélisés, ensuite l'ex-deuxième plus grande base, à 20 km ouest de Téhéran et en dernier une dernière base d'essais dans le désert de l'est du pays. Sans parler des virus qui apparaissent, disparraissent et font d'énormes dégâts dans l'ensemble des programmes militaro-industriels iraniens, c'est un premier point !

Ensuite, parlons des soi-disantes capacité de ripostes iraniennes, premièrement, les shahab 3, n'ont jamais été testés, aucune image de propagande iranienne n'a diffusé autre chose que des test de Shahab 1 et 2, uniquement capable de parcourir 1'500 km dans le meilleur des cas !

Selon les surveillances faites sur l'Iran, les missiles testés n'ont pas dépassé 600 km, ce qui pourrait mettre en danger certaines installations dans le golfe, mais en aucun cas atteindre Israël contrairement aux alléguations des responsables iraniens.

Les seules missiles comparables testés, furent les missiles nord-coréens, chacun de ces essais ont échoués et n'ont, soit pas décolés, soit explosés à une altitude de 1000 mètres, donc si les nords-coréens eux mêmes n'ont pas réussis leurs essais, on ne voit pas comment les iraniens, dépendant de matériel nordécoréens peuvent affirmer qu'ils ont les capacités d'atteindre des objectifs situés à plus 1'600 km !

Reste la course iranienne dans l'armement nucléaire, malgré les inquiétudes formulées principalement dans les pays du golfe, l'Iran met beaucoup de temps ne serait-ce que pour réunir la quantité nécessaire pour la fabrication d'une première charge et dés lors qu'ils arrivent à confectionner leur première ogive, que pourront-ils bien en faire ? Tirer sur Israël comme très largement promit par la propagande mahdiste ?

Ils ne maitrise pas leur balistique pour prendre ce genre de risque envers Israël, qui lui saura immédiatement comment répondre à une telle attaque, contre une ville du golfe ? Laquelle ? Choix très difficile !!!

Non, l'Iran même nucléarisé n'est pas un problème pour ses voisins proches et encore mois pour ceux éloignés !

En fait toutes pressions complétement inéficaces n'ayant fait qu'accélérer les avances iraniennes en matière de nucléaire, n'ont qu'un seul but, laisser l'Iran devenir une puissance nucléaire, ce qui obligera ces derniers de mieux se tenir à table !

Une fois nucléaire, l'Iran n'aura plus qu'à abandonner ses tic vindicatifs et vociférateurs, car une fois nucléaire, l'Iran devra se comporter comme un grand garçon bien élevé !

L'Iran comme le reste du monde, va finir par devoir se ranger dans le camp des puissances nucléaires et dans ce petit monde du nucléaire, on ne menace plus les autres comme un sale petit garnement, sinon, la réponse serait aussi déterminantes que les menaces que l'on profère !!!

Écrit par : Corto | 06/09/2012

Les commentaires sont fermés.