UA-7101967-1

28/12/2013

un regard candide sur les illuminatis

lettre au fils de mon marchand de primeur syrien

Mon cher Momo
 
 
les mystiques contemporaines sont les héritières d'autres,  bien plus nombreuses et bien plus anciennes.
 
Dans l'Inde gangétique, il y a 250 ans , les sâdhus se réclamant du Tantra  constituaient des groupes qui finissaient par former des armées, ils investissaient les villes par leur  influence mentale,  par la force brute et par la puissance libidinale, en posant parfois bien des problèmes au Maharadja local qui, soit devait les expulser de son territoire en les tuant à l'aide de son armée soit les prendre à son service. toutes choses étant égales, il  n'en est pas autrement dans à différentes époques de l'histoire de l'Europe. Nous avons bien affaire à des moines armés libidineux, à des princes qui les craignent et les utilisent.

Les juifs, tel les rois mages, sont les messagers de l'orient,  et en particulier de la Syrie, dont on pense qu'elle est à l'origine des civilisations urbaines, il y a sept ou huit mille ans, elle  est aussi  l'interface géographique entre le monde aryen et le monde sémitique, le point de convergence des anciennes routes de la soie. De là, l'importance d'Alep, à cet égard. Les mythes venus de l'Inde par Bagdad et par l'oasis de Palmyre sont réinterprétés par les royaumes du Proche-Orient qui possèdent déjà une culture d'expression et d'analyse pour ajouter, en somme, des cordes à leurs arcs (avant notre ère) auxquelles vient se juxtaposer, plus tard la grande tradition du Mazdéisme et de son couronnement dans l'ordre de l'esprit, le Zoroastrisme, dont les textes sont le fondement de ce que nous comprenons encore aujourd'hui en matière de morale c'est à dire d'esthétique, il faut lire les Gathas, qui sont fondateurs.
 
Les juifs, les grecs, les romains les chrétiens, les musulmans et les maçons sont chronologiquement et  intellectuellement, les héritiers de cette double articulation intellectuelle issue , des Mazdéens (qui forment l'aria), de la tradition sémitique et d'autres traditions descriptives et esthétiques issues du monde gangétique. Si les francs-maçons et la bourgeoisie; qui aiment pour des raisons d'intérêt et de prestige à se parer de dépouilles glorieuses et d'ancêtres qui ne le sont pas moins, se sont réclamés de l'orient qu'ils comprennent comme l'orient de la gloire c'est parce qu' à la renaissance et à l'époque moderne on disposait déjà d'assez de moyens de connaissance pour remonter avec plus ou moins, à la fois, d'intuition et de "certitudes" scientifiques, aux sources textuelles de ces origines. Badauds, badins  et bons garçons,, ils s'en sont simplement fait les clients culturelles dans un monde ou on ne pense qu'en termes de fournitures et de clientèle
 
C'est sur ces bases que ce fondent les mécanismes symboliques de l'occident. L'ancien testament, le nouveau, le coran tentent, renouvellent, ces traditions symboliques avec, souvent, une maladresse évidente, maladresse qui est le fait de l'enfance, ce sont les écritures ultérieures qui permettront  d'un peu sortir de cette bouteille à l'encre.

 
finalement, la notion d'illuminati', est tout à fait incidente, en réalité, c'est un abus de langage du mossieur ci-dessous, dont j'ai de la peine à épeler le nom,  Weinhaupt, je crois, ah oui, c'est çà Weinhaupt, comme pourrait traduire par "encéphale vineux" ou bien "pleurs de tète" en bas-allemand. Sans doute que notre monsieur, pleurant et à la tète avinée trouvait qu'il n'avait pas l'éclat qu'il méritait s'est mis à vendre la nouvelle petite doctrine concoctée au coin du bar inventée par le buveur toujours friand sz contrepètrie ou par un glissement de la langue
 
 
 on doit parler d'illuminisme, c'est la tradition exacte, issue anciennement du culte d' Orphée qui se perpétuera  chez dans la première église seule authentique que l'on nomme aujourd'hui l'orthodoxie, ensuite une bonne partie du moyen âge chrétien, sa résurgence importante à l'époque moderne se retrouve dans l'Espagne impériale du 16° siècle et dans son ultime avatar cité classiquement, dans l'Angleterre du 18° siècle. En fait de quoi s'agit, le signe  universellement connu du fait illuministe est l'auréole des saints, c'est à dire l'aura comme les indous l'appellent, qu'est-ce?, c'est la puissance vitale du saint ou du sâdhu ou de ce qu'on voudra, c'est sa puissance un peu comme le roi des taureaux ou la reine des vaches, si c'est un testard, il l'a porte autour de la tète Rock Siffredi, lui la porte autour de la bite.
  
le fondateur des illuminatis
 
il faut réaliser le fait que dans la culture générale, les mots et les choses, c'est ce dont on abuse le plus, les mots pour les choses et vis et versa sont les vecteurs et les déterminants de la puissance politique, de puis que, dans l'antiquité, l'usage du discours est d'abord utilisé à des fin sacrées ou de domination, on abuse sans cesse et de de la lettre et de l'esprit de la chose dite afin somme toute de se créer une clientèle d'esclaves et de femmes. L'assertion fondatrice qui définit, ceci, à l'origine est une expression très connue chez les chrétiens qui dit "le Verbe s'est fait chair" ( verbe avec un v majuscule). Quand on pense à l'influence du discours on évoque la les notons de persuasion et de séduction, et on dit que  la séduction irréalisée se résout dans le meurtre, si la possession de la proie c'est à dire pour le chasseur l'acquisition de la proie et par extension la subornation du corps de la femme ne peut pour un certain nombre de raison, se réaliser, l'homme primitif se retrouve donc en état de mort virtuelle. Sur ces bases anthropologiques se construit le discours de la puissance.
 
Toutes les subtilités religieuses ou guerrières exprimées par des phrases ne concourent qu'à réaliser les deux fonctions primordiales de l'existence tuer (pour manger) et se reproduire. Le meurtre n'est pas un fin en soi, sauf chez les pervertis, ses usages premiers est la prise de butin et le viol. Les variations de formes de la culture au cours des âges ne sont que les déclinaisons successives des mémés anthropologiques. Sigmund Freud trouve les explications de sa théorie par une des phrases fondatrices de l'ensemble de son travail d'abord qui consiste à dire que " l'état est fondé sur le meurtre" (celui d'Abel par Caïn) et par le titre d'un de ses ouvrages "Totems et Tabous". Totem signifiant l'adoration de la force (puisqu'elle peut vous tuer) et les tabous qui vous empêchent, par la contrainte social d'accéder à la liberté totale, que serait, la licence sexuelle. Ce sont les bases des relations entre maitre et  l'esclave. Partout dans l'histoire de l'art, depuis les époques les plus reculées, les représentations martiales et sexuelles sont omniprésentes. Ce sont les images du sacré. 
 
Donc le buzz "illuminati", incarne, sans plus, la prise de conscience de groupes minoritaires qui finissent par en avoir marre de se faire niquer par les gens de pouvoir qui brillent sans illuminer, d'ailleurs, que ces groupes qualifient donc d'illuminati, mais les minoritaires sont font avoir depuis bien plus longtemps que çà comme on le lit au-dessus. qu'elle est l'expression de leur lutte, aux usa par exemple ce lui que je préfère pour son sens de l'abattage Jesse Ventura
 
il y a toute une série de personnage qui défendent ce qu'on appelle là-bas "la troisième voie", ni démocrate ni républicain,  le centrisme dans un régime farouchement bipartisan, le plus sérieux et le plus respecté, homme de cœur, de conviction et de  talent, Ron Paul, son fils aussi, ce sont des hommes qui peuvent tenir la tribune pendant 13 heures d'affilée
 
en espérant ne pas t'avoir trop cassé les pieds, je t'en envoie quelques autres qui étudient la question sans salades, s'il y en a , tout le jeu c'est de les détecter. çà nécessite des connaissances générales qui peuvent s'apprendre comme une langue
 
 
mais s'intéresser aux hommes et aux relations de pouvoir  est une histoire sans fin
 
 
one evil 
An Introduction to the Gathas of Zarathushtra
LA DOCTRINE SECRÈTE DES TEMPLIERS
Internet Medieval Sourcebook
apologetics index
 
 

20:45 Écrit par walloween dans humeur | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.