UA-7101967-1

26/07/2014

Département de la Défense: nouvelles tendances

 

L'Agence Américaine des Projets de Recherches Avancées en matière de Défense (DARPA) sollicitent différentes compagnies pour qu'elles produisent de nouvelles techniques afin de permettre au Département de la Défense de prédire l'agitation sociale en gardant les traces de «toute activité humaine mesurable».

Cette demande mise en ligne par le Bureau Fédérales des Opportunités d'Affaires (FedBizOpps), souligne l'intention de financement du DARPA, pour mettre en œuvre des « techniques pour changer le jeu» et ainsi «obtenir un avantage décisif dans le domaine de l'information pour les États-Unis et ses alliés» ouvrant la porte à «des moyens puissants pour mieux percevoir le monde de l'intérieur.»

«Toute activité humaine peut être mesurée, qu'elle soit mercantile ou militaire et quantitativement ré-examinée dans le contexte de capacité des gigantesques banques de données relationnelles. Les premières démonstrations ont déjà fournis de nouvelles découvertes relatives à l'activité humaine, elles ont rendu possible des prises de décision quantitatives». L'agence cherche de nouveaux algorithmes qui puissent prévoir, en ligne, les corrélations menant à l'agitation sociale.»

Le DARPA est déjà fortement engagé dans ces recherches,notablement par son «Système Préventif d'Alertes de Crises» (ICEWS), mais les résultats sont fragmentaires et le système n'est parvenu à prédire qu'une crise sur quatre, rébellions, soulèvement politique ou incidents de violence ethnique durant sa période d'application.

Ces six dernières années, le Pentagone montre un intérêt persistant pour des créations de modèles qui puissent prévoir les désordres domestiques et internationaux.

Un rapport, publié en 2008 par l' Institut Stratégique Américain du Collège de Guerre prévient que les États-Unis pourrait connaître l'expérience d'agitations civiles massives avec l'éveil d'une série de crises dénommées «choc stratégique.»

Le rapport fait état qu'«Une violence civile généralisée à l'intérieur des États-Unis forcerait les établissements de la défense à réorienter leurs priorités, in extremis, pour maintenir l'ordre et la sécurité,» son auteur, le Lieutenant-Colonel Nathan Freir ajoute que l'appel aux militaires sera nécessaire afin de contrer une » résistance domestique concertée.»

Ces dernières années, le gouvernement fédéral s'équipe, sans cesse, de moyens permettant de lutter contre la rue, y compris le Département de la Sécurité Intérieure en achetant en octobre dernier 240,000 munitions au poivre, 100 lanceurs de ces projectiles ainsi que 36 «équipements compacts anti-émeutes.»

En 2011, le Département de la Sécurité Intérieure (DHS) annonce qu'il augmentera sa scrutation des médias sociaux afin de préempter la dislocation sociale à l'intérieur des États-Unis.

Un manuel de l'armée américaine décrit la manière d'endoctriner les activistes politiques emprisonnés, tache assignée à des officiers spécialisés en opérations psychologiques. Ce document est truffé de nombreuses références aux techniques des agences gouvernementales telles le DHS, l'ICE et la FEMA qui seront parties prenantes de l'internement de citoyens américains à l'occasion d' «opérations de support civil»

Un autre manuel, le «manuel de la police militaire américaine» rendu accessible au public quelques mois après sa parution souligne aussi la manière et les moyens à mettre en œuvre pour annihiler les émeutes, confisquer les armes et même tuer des américains sur leur sol pendant les agitations de masse et après la crise.

source

19:49 Écrit par walloween dans international, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.