UA-7101967-1

  • Umberto Eco : «les gens sont fatigués des choses simples»

    12719317_1569726240013822_4425894233319483885_o.jpg

     

    Pape Satàn Aleppe : les Chroniques d'une Société Liquide sont une collection d' essais d' Umberto Eco publiées auparavant dans l'hebdomadaire italien L’Expresso depuis 2000, indique son éditeur, La Nave di Teseo, sa publication est repoussée en mai 2016. “Papé Satàn, papé Satàn aleppe” est la ligne préliminaire de Chant VII du Brasier, première partie du poème de la Comédie Divine . La ligne est réputée énigmatiques pour les traducteurs, on croit aujourd’hui à une invocation diabolique. La Nave di Teseo éditeur d'Eco est un nouvel le maison d'édition fondée par auteurs remarquables, incluant Eco, craignant la création d'un monopole en Italie sous l'empire deséditions Arnoldo Mondadori , possédé par la famille de l'ancien Premier ministre et milliardaire Silvio Berlusconi, qui a acheté RCS Libri en 2015. Eco a personnellement donné €2 million pour aider à financer la Nave di Teseo. Arnoldo Mondadori Editore a maintenant une part de marché d'environ 38 % dans le livre en Italie.Dans une dernière interview, il parle de thrillers et de story telling et des forces qui ont formé l'Italie moderne depuis la seconde guerre mondiale.Au cours d'un entretien donné à la la Repubblica , la directrice de Nave di Teseo Elisabetta Sgarbi a appelé le nouveau livre “un livre ironique, comme il l'était” et a parlé de lui comme d'un travailleur infatigable. Umberto Eco, si érudit dans les choses impénétrables de la sémiotique et auteur du célèbre Nom de la Rose, mystère médiéval connu mondialement est mort dan sa maison à Milan. Il avait 84 ans.Comme un sémioticien, M. Eco a cherché à interpréter des cultures par leurs signes et symboles, les mots, les icônes religieuses, les bannières, les vêtements, les partitions musicales, même les bandes dessinées .Il a publié plus de 20 livres de littérature non-romanesque sur ces sujets en enseignant à l'Université de Bologne, l'université la plus vieille d'Europe. Mais plutôt que de séparer sa vie théorique de sa fiction populaire, M. Eco insuffle à ses sept romans beaucoup de ses préoccupations intellectuelles. Le fait de construire un pont sur ces deux mondes, n'était jamais plus réussi qu'avec “le Nom de la Rose” son premier roman, à l'origine publié en Europe en 1980.s'est vendu plus de 10 millions de copies dans environ 30 langues. (Une adaptation d'Hollywood 1986 dirigée par Jean Jacques Annaud et avec Sean Connery n'a reçut qu'une critique mitigée. Le livre se déroule dans un monastère italien du 14ème siècle où les moines sont assassinés par leurs coreligionnaires pour s'approprier un traité philosophique d'Aristote perdu depuis longtemps.Malgré de longues digressions sur les hérésies et sur la théologie chrétienne, M. Eco a réussi à captiver une audience nombreuse avec ce livre, sorte de joyeux thriller policier. Ses romans ultérieurs font apparaître des protagonistes comme un croisé clairvoyant du moyen-age, un aventurier naufragé des années 1600 et un physicien du 19ème siècle qui sont aussi fort demandé que les lecteurs malgré les lourdes doses de ruminations sémiotiques dans les limites de ce type de roman Eco avait beaucoup de défenseurs dans l'université et le monde littéraire, les protagonistes des deux domaines les critiquent quelquefois pour ne pas savoir choisir entre le sérieux scientifique et le talent romanesque. “Aucun objet fabriqué n'est trop modeste ou trop banal pour l'analyse d'Eco,” Ce don de faire des trouvailles dans la Langue et la Folie, ou comment les conceptions erronées ont changé l'histoire. Il affrontaient sa situation de star avec un humour résigne “Je ne suis pas un fondamentaliste, disait-il, il n'y a aucune différence entre Homère et Walt Disney,” “ Mickey Mouse peut être aussi parfait qu'un haîku japonais l'est.” Capable de livrer les conférences dans cinq langues vivantes, aussi bien en grec latin et classique, M. Eco a sillonné l'Atlantique pour des conférences , la promotion de ses ouvrages et les cocktails mondains. Espiègle, effronté et gros fumeur, il aimait badiner le nuit, dans les tavernes de Bologne, avec ses étudiants Lui et sa femme allemande, Renate Ramge, une architecture et enseignant d'arts, ont gardé des appartements à Paris et à Milan ainsi qu' un manoir du 17ème siècle jadis possédé par les Jésuites dans les collines près de Rimini, sur la Mer Adriatique. Ils avaient deux enfants, Stefano, un producteur de télévision à Rome et Carlotta, un architecte à Milan. Umberto Eco est né le janvier. 5, 1932, à Alessandria, une ville industrielle dans la région de Piémont dans l'Italie nord-ouest. Son père, Giulio, était comptable à une société métallurgique, sa mère, Giovanna, était employée de bureau. Enfant, Umberto a passé des heures, chaque jour, dans la cave de son grand-père, à feuilleter la collection éclectique du vieil homme,Jules Verne, Marco Polo, bandes dessinées d'aventure et Charles Darwin. Pendant la dictature de Benito Mussolini, il s'est souvenu d'avoir porter un uniforme fasciste et gagner le premier prix à une concours d'écriture pour jeunes fascistes. Après la Seconde Guerre mondiale, M. Eco a rejoint une organisation de jeunes Catholiques et obtint des responsabilités nationales. Il a démissionné en 1954 pendant les protestations contre la politique conservatrice de Pape Pie XII. Mais il a maintenu un fort attachement à l'église, en écrivant son 1956 une thèse sur Thomas d'Aquin pour son doctorat à l'Université de Turin. Il a continué à enseigner la philosophie et ensuite la sémiotique à l'Université de Bologne. Il était très apprécié, en Italie pour ses articles hebdomadaires sur la culture populaire et la politique dans L’Expresso, le principal hebdomadaire du pays. Dans le Nom de la rose qui a fait sa renommée Le chanoine du roman, Guillaume de Baskerville, a été appelé comme un cas de Sherlock Holmes, “le Chien des Baskerville” Le roman est raconté par un jeune novice qui accompagne Guillaume pour son enquête au monastère pour un assassinat et agit comme un médiéval docteur Watson. Eco appelle le vilain du roman Jorge de Burgos, allusion à Jorge Luis Borges, il le décrit comme le bibliothécaire aveugle du monastère. De Burgos et ses complices exécutent leurs meurtres pour prévenir la divulgation d'un gros volume d'Aristote supposé disparu pour rajouter du rôle à l'humour. Les meurtriers croient que le livre est un instrument de Satan. Dans le Pendule de 'Foucault,” son deuxième roman, M. Eco tisse une conspiration compliquée inspirée partiellement par un pendule conçu par le physicien français du 19ème siècle Léon Foucault pour démontrer la rotation de la Terre. Malgré les allusions se mélangeant à la Kabbale , les formules mathématiques et les caractères de Disney, le roman est aussi devenu un best-seller mondial — bien qu'il n'ait pas reçu près l'unanimité l'acclamation des critiques avait trouvé son accords. Dan Baudolino, publié en 2000, on se demande comment un déambulatoire aussi complexe sur la théologie du du 12ème siècle a put cartonner ainsi partout dans le monde et en particulier en Allemagne ou il est devenu première vente de tous les temps. Les critiques se sont montrés meilleurs dans son roman de 1994, l'Île du Jour d'avant dans lequel un noble italien, qui ne peut pas nager, survit sur son vaisseau naufragé à un point dans l'Océan Pacifique tropical où la ligne de changement de date se divise un jour d'un autre. “Eco abandonne son moyen-age familier pour créer une célébration extravagante des obsessions du dix-septième siècle,” en faisant allusion à beaucoup d'anecdotes de l'auteur et à des explications sur la philosophie, la politique et les superstitions de l'Europe à cette époque L'automne dernier, Eco publie un nouveau roman , “le Numéro Zéro,” L'histoire se déroule en 1992, et tourne autour d'un nègre d'écriture attiré dans les enfers de politique de médias de masse et les conspirations d'assassinat, avec la suggestion que Mussolini ne soit pas vraiment mort en 1945, mais ait vécu dans les ténèbres pendant les décades. Ce petit roman , qui est un pur divertissement par rapport à ses travaux épiques, est pourtant bourré d' idées et d'énergie, M. Eco a reçu le plus haut prix littéraire d'Italie, le Premio Strega; il est Chevalier de la Légion d’Honneur et membre honoraire de l'Académie américaine d'Arts et de Lettres.