UA-7101967-1

15/06/2009

Les sales petits secrets de l’heure du bain

Il n’y a rien de neuf à essayer de rester propre bien que cette valeur change sans cesse. Chaque génération choisit la place qui est la sienne entre le sordide et l’immaculé. Dans son nouveau livre " Propre", Katherine Ashenburg sélectionne les changements historiques majeurs dans l’histoire de l’hygiène.

-1.700: La baignoire la plus ancienne provient du palais de Cnossos, elle est faite d’argile peinte.

-500: Les Grecs utilisent les bains publics avec des baignoires et des douches primitives. A la maison, ils se lavent dans des éviers à piédestal.

100: Les jours glorieux des grandes maisons de bain impériales ont transformé les ablutions quotidiennes qui comprend des eaux froides, tièdes et chaudes en interlude quotidien élaboré et hautement social.

537: Les Goths interrompent les aqueducs et les bains impériaux ne s’en sont jamais remis. Les bains et les ablutions ont duré plus longtemps dans la partie orientale de l’empire byzantin ou ils mutèrent en hammams ou bains turcs.

1000 : Les croisés reviennent de l’Est avec la nouveauté d’une délicieuse coutume. Des bains sont construis un peu partout en Europe et ils connurent le succès jusqu’en 1347, année ou la peste noire envahit l’Europe et tue une personne sur trois en quatre ans. Les médecins préviennent qu’ouvrir les pores dans l’eau chaude permet à la peste d’entrer dans le corps. Les bains sont fermés et les gens se mettent à éviter l’eau pour quatre siècles. C’est la période la plus sale de l’Europe, ce qu’évoque l’adage hygiénique traditionnel : "Saepe manus, raro pedes, nunquam caput" (Les mains souvent, les pieds rarement et la tête jamais). Et il est, bien sur, hors de question de se laver le corps.

1762 : L’Émile de Rousseau, publié, célèbre l’eau froide et la propreté. Le mouvement romantique glorifie la nature et le bain d’immersion opèrent un retour graduel.

1829 L’hôtel Tremont de Boston installe huit sous-sols de bains ou les invités peuvent se laver entièrement ", innovation qui transforma la monde des hôtels.

1837 Victoria monte sur le trône mais il n’y a pas de salle de bain à Buckingham Palace. Elle utilise une partie de sa dotation vestimentaire afin d’obtenir, par des tuyauteries, une source d’eau chaude dans sa chambre ou elle se baigne dans une baignoire portable.

1842 Les bains de Frederick Street s’ouvrent à Liverpool, premier bain public dans un quartier populaire et qui deviendront un prototype pour l’Angleterre et pour le continent.

1865 Le succès de la commission sanitaire de la guerre civile convainc les Américains que la propreté est progressiste, démocratique et quintessencielle ment américaine.

1878 Procter & Gamble, à Cincinnati met sur le marché " Ivoire " un des premiers savons abordables. Le savon et la publicité on t grandi ensemble en se renforçant mutuellement. A la fin du 19° siècle le savon et les ordonnances médicales sont devenus les premiers clients de la publicité. 

1998 700 nouveaux produits bactériens sont mis sur le marché au E.U. entre 1992 et 1998. Un d’entre eux se matérialise sous la forme d’une d’un rouleau pour soins oraux, genre de bande adhésive anti- microbienne conçue pour coller à la langue.

2005, Presque une nouvelle maison américaine sur quatre possèdent trois sales de bain ou plus. La taille moyenne de la salle de bain américaine a triplé entre 1994 et 2004.

 

 

 

09:35 Écrit par walloween dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : propreté, hygiène, goths, bain, baignoire, douche |  Facebook